171857484648780

Référendum Stop Huile de Palme –
Non à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie

Le Parlement suisse a approuvé l’accord de libre-échange avec l’Indonésie le 20 décembre 2019. Et ce, malgré le fait que la déforestation massive et la menace des feux, le travail des enfants et le travail forcé, l’utilisation de pesticides toxiques et le déplacement de milliers de petit*e*s agriculteurs*trices et de populations autochtones sont la règle en Indonésie.

Nous nous opposons donc à un accord de libre-échange avec l’Indonésie, qui nous est vendu comme étant durable. Le terme durabilité signifie pour nous que la sécurité sociale et des conditions de travail équitables doivent être garanties, que l’environnement et surtout la forêt tropicale doivent être protégés et que le sol et les gens doivent être pris en considération.

L’accord de libre-échange n’est pas convaincant. C’est pourquoi nous disons non et montrons aux gouvernements indonésien et suisse : pas avec nous !

Nous osons l’impossible et lançons le premier référendum contre un accord de libre-échange en Suisse. Soutenez maintenant le référendum Stop Huile de Palme en faisant un don !

Aidez-nous ! Merci beaucoup.

5 raisons de refuser un accord de libre-échange néfaste

1

Un désastre écologique
La culture de l’huile de palme est un désastre écologique. Elle détruit de vastes zones de forêts tropicales et par là-même un énorme réservoir de biodiversité. D’innombrables espèces animales et végétales sont misent en danger par cette pratique. Les photos d’orangs-outans brûlant vifs dans ce qu’il reste encore de leurs habitats font le tour du monde. Le réchauffement climatique est en outre accentué puisque les monocultures font disparaître les forêts qui constituent de précieux puits carbone. L’utilisation d’engrais et de pesticides toxiques est élevée. Ceux-ci polluent l’eau potable ainsi que les ruisseaux et les rivières. L’accord de libre-échange va encore accélérer cette surexploitation de la nature. 

2

L’accord repose sur un label frauduleux
Il est clair que les lignes directrices de la RSPO (table-ronde sur l’huile de palme durable) sont insuffisantes et permettent la poursuite de la destruction des tourbières et des forêts tropicales humides riches en espèces. D’immenses superficies sont victimes de la soif humaine d’huile de palme : déjà 17 millions d’hectares de terres ont été convertis, soit une superficie quatre fois plus grande que la Suisse. Les critères de durabilité de l’accord n’ont aucun effet. Il n’y a pas de mécanismes de contrôle efficaces et pratiquement pas de sanctions en cas de violation. De plus, l’industrie de l’huile de palme est censée se contrôler elle-même, car le contrôle de conformité aux critères de durabilité est assumé par l’organisation privée RSPO, qui est elle-même dominée par les producteurs d’huile de palme. La RSPO fait l’objet de controverses depuis des années.

3

Les profits des entreprises au détriment de la population locale
La production et la transformation de l’huile de palme sont dominées par de grandes entreprises. Les communautés indigènes et les agriculteurs locaux sont déplacés par les monocultures des compagnies d’huile de palme. Au lieu de pratiquer l’autosuffisance sur leurs propres terres et de cultiver des légumes et des fruits pour le marché local, la population indigène doit travailler dans les plantations dans des conditions précaires.  

4

De graves violations des droits humains
L’Indonésie est un lieu déterminant dans la compétition mondiale pour les ressources naturelles. Cela s’accompagne d’une militarisation croissante et de graves violations des droits humains, d’un accaparement des terres et de déplacements massifs de population. Le pays favorise également les multinationales en libéralisant le secteur bancaire, en mettant en place une protection plus stricte de la propriété intellectuelle sur les brevets de médicaments et surtout sur la protection des semences concernant les variétés végétales.  

5

L’accord nuit à notre agriculture
L’huile de palme bon marché menace déjà notre production nationale de graines oléagineuses telles que l’huile de colza et de tournesol. Cet accord de libre-échange ne fera que renforcer la demande d’huile de palme bon marché – au détriment d’alternatives saines et durables issues de la production locale.

Soutiens

Les personnalités suivantes soutiennent le référendum Stop Huile de Palme :

Nous sommes une alliance issue de la société civile et d’agriculteurs, initiée par le vigneron bio genevois Willy Cretegny. Le référendum contre l’accord de libre-échange avec l’Indonésie est soutenu par les organisations suivantes :

Nouvelles

UNE INDUSTRIE DÉVASTATRICE

UNE INDUSTRIE DÉVASTATRICE

L'huile de palme est un des principaux moteurs de la déforestation. En Indonésie par exemple, 74...

Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
Merci également à ceux qui ont sacrifié leur temps et ont participé aux nombreux comités régionaux de campagne. Enfin, nous tenons à remercier tous ceux qui ont soutenu notre référendum en écrivant NON sur leur bulletin de vote. La lutte pour une économie responsable et tournée vers l'avenir continue ! ... See MoreSee Less
View on Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
❗ Dernière chance de voter, remettez votre vote à votre greffe communal avant 11h00 ❗🌴Aujourd'hui, comme Alice Polo Carrard, coprésidente des jeunes vert·e·x·s vaudois·e·x·s, votez NON à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie. #stophuiledepalme ... See MoreSee Less
View on Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
Une touche d'humour pour terminer cette superbe campagne avec le dessin de presse de Valott. Dernier moment pour arrêter l'absurdité de l'écocidaire accord de libre-échange que le SECO nous propose de signer avec l'#Indonésie. Il est encore temps de mettre un frein à la mondialisation illimitée prônée par la Confédération. Votez #Non à l'ALE avec l'Indonésie avant le 7 mars, 11h00 en glissant votre enveloppe dans la boîte de votre greffe municipal.Cette image ne va pas sans rappeler le blog qu'écrivait Alberto Mocchi, président des vert.e.s vaudois.e.s, dans le Temps en janvier qui nous rappelait que les deux espèces choisies par les partisan.ne.s de l'accord pour appeler aux oui étaient soit éteintes, soit dans une situation critique à cause des activités humains nocives pour l'environnement, notamment la déforestation pour la culture de palmiers à huile (dans le cas des tigres indonésiens). Il est encore temps de rappeler à nos autorités que la durabilité souhaitée par la population ne se résume pas à quelques engagements vagues sans réelles contraintes dans un accord avec un pays qui mène depuis des décennies une politique environnementale et sociale dangereuse pour sa population.#stophuiledepalme ... See MoreSee Less
View on Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
🌴 Le 7 mars 2021, comme Mathilde de Aragao, membre du comité de la jeunesse socialiste vaudoise, votez NON à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie. #stophuiledepalme ... See MoreSee Less
View on Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
🌴 Découvrez pourquoi Paul Ecoffey, producteur de lait dans le canton de Fribourg, s'oppose à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie.🗳️ N'oubliez pas de voter avant le 7 mars 2021! ... See MoreSee Less
View on Facebook

5 months ago

Stop Huile De Palme
🌴 Le 7 mars 2021, comme Aurélien Baud, membre de la Grève du Climat Vaud, votez NON à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie. #stophuiledepalme ... See MoreSee Less
View on Facebook

Twitter

Pas encore voté ? #CHvote Et vous voulez savoir de quoi il s’agit exactement #7mars? 🧐 Apprenez ici toutes les raisons de dire NON à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. ⬇️

L'accord de libre-échange avec l'Indonésie signifie que l'huile de palme sera livrée en Suisse à un prix encore plus bas - et les partisan-e-s du libre-échange cherchent en vain à nous convaincre que cet accord est durable. C'est pourquoi nous voterons NON le 7 mars !

Le 7 mars, les Suisses sont appelés à voter sur l'accord de libre-échange avec l'Indonésie, qui ouvrirait, selon ses partisans, l'accès à un marché important tout en respectant les critères de durabilité. Cet argument ne convainc pas la conseillère aux Etats Verte @adelethorens.

🌴 Le 7 mars 2021, comme André Müller, paysan et membre d'@Uniterre1, votez NON à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie. #stophuiledepalme

Les délégué-e-s du PS recommandent le NON (119 non / 80 oui / 10 abst.) à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie.

Il faut mettre fin à des décennies de déforestation qui nuisent au climat et violent les droits humains !

103 NON / 90 Lib. de vote / 4 abst.

#ADPS #CHvote

LE RYTHME DE LA DESTRUCTION DE L’ENVIRONNEMENT
Un entretien avec Kartini Samon d’Indonésie.
Kartini Samon travaille pour l’ONG Grain.
Lire l'entretien 👉 https://stop-huile-de-palme.ch/le-rythme-de-la-destruction-de-lenvironnement/

Load More...

Instagram

Inscription à la newsletter

Vous souhaitez en savoir plus sur le référendum Stop Huile de Palme ? Alors, inscrivez-vous à la newsletter dès maintenant :

Faire un don

Merci de soutenir la campagne par un don. Vous pouvez le faire en ligne (voir ci-dessous) ou sur le compte bancaire suivant :
Association Stop Huile de Palme Référendum, C.P. 171, 1242 Satigny.
IBAN : CH 08 0839 0037 6840 1000 0

Comités régionaux

Vous souhaitez vous engager en faveur de la campagne dans votre région ? Prenez donc contact avec le comité de votre région.

Suisse alémanique

Argovie
aargau(at)stop-palmoel.ch
Josef Kaufmann

Lucerne
luzern(at)stop-palmoel.ch
Kevin Schmidli

St-Gall
stgallen(at)stop-palmoel.ch
Rebekka Schmid

Bâle/Bâle-Campagne
basel(at)stop-palmoel.ch
Till Buser

Schaffhouse
schaffhausen(at)stop-palmoel.ch
Gaétan Surber

Suisse centrale
zentralschweiz(at)stop-palmoel.ch
Kevin Schmidli

Berne
bern(at)stop-palmoel.ch
Jeremias Brem

Soleure
solothurn(at)stop-palmoel.ch
Florian Lüthi

Romandie

Neuchâtel
neuchatel(at)stop-huile-de-palme.ch
Blaise Horisberger

Valais
valais(at)stop-huile-de-palme.ch
Frédéric Nouchi

Vaud
vaud(at)stop-huile-de-palme.ch
France Manghardt

Tessin

Tessin
ticino(at)stop-olio-di-palma.ch
Gianfranco Cavalli

Contact

Référendum Stop Huile de Palme
Case postale 171
1242 Satigny (GE)
info(at)stop-huile-de-palme.ch

Contacts médias

Français
Willy Cretegny, Initiateur référendum, Tel. 079 626 08 25, willy(at)willycretegny.ch
Nicolas Walder, conseillère nationale les Verts, Tel. 079 550 05 13, nicolas.walder(at)parl.ch

Deutsch
Julia Küng, Co-Präsidentin Junge Grüne, 077 475 82 66, julia.kueng(ät)jungegruene.ch
Ronja Jansen, Präsidentin Jungsozialist*innen, 076 675 12 23, ronja.jansen(ät)juso.ch
Rudi Berli, Sekretär Uniterre, 078 707 78 83, r.berli(ät)uniterre.ch

Italiano
Gianfranco Cavalli, segretario POP Ticino, Tel. 076 537 74 409, gian.cavalli(at)gmail.com
Cristina Gardenghi, Giovani Verdi e membro del Gran Consiglio ticinese, 077 455 89 13, cri.gardenghi(at)gmail.com